Tuesday, 27 September 2016

Abonnements aux revues scientifiques: les chiffres du CEA

En page 10 de son rapport d’activité 2015, le Service de Valorisation de l’Information du CEA publie les coûts des abonnements aux revues électroniques pour les années 2014, 2015 et 2016, avec pour 2015 l’évaluation du coût par article téléchargé. Je voudrais ici diffuser et commenter ces chiffres.

(Chiffres manquants.)

D’abord, il est remarquable que le CEA rende ces chiffres publics. Pour obtenir des chiffres comparables pour les universités anglaises, dans le cas du seul éditeur Elsevier, Tim Gowers a dû leur envoyer des requêtes en bonne et due forme, et fournir un travail substantiel. Bien sûr, il est en principe naturel de divulguer comment on dépense l’argent public, mais ce n’est pas toujours fait.

(Paragraphe manquant.)

Enfin, avec l’utilisation de plus en plus répandue du site pirate Sci-Hub, les suspensions et annulations d’abonnements pourraient devenir de moins en moins douloureuses pour les chercheurs, et les instituts où ils travaillent devraient bénéficier d’un meilleur rapport de forces dans leurs négociations avec les éditeurs. Les coûts des abonnements devraient donc diminuer, sauf si les éditeurs parvenaient à entraver l’utilisation de Sci-Hub. Pour y parvenir, les éditeurs devraient convaincre les gouvernements et/ou les instituts de recherche d’agir contre leurs propres intérêts en bloquant autant que possible l’accès à Sci-Hub. Compte tenu de leur succès dans les négociations passées, les éditeurs n’en semblent pas a priori incapables.